les artistes

Laux Jabbaz

Basically, Laux Jabbaz is a Photographer since 2013 between New-York and Brussels and she had created "JABBAZ SMOOV'MENT", a concept that united Artistic Activity. Urban democracy Photography And just Art of Jabbaz ... Let's make this a REAL Revolution! Show your thoughts through captions, show love through sharing! It's free but it's still powerful enough to change the world! It's about to go Down, Jabbaz Style! You can check on her Facebook Page her work included in the exhibition shoot photography of Laux Jabbaz in New York City and different models from all around the world too. Established in 2008, The "Laux Jabbaz" has attracted exceptional work submitted with many photographers and visual artists—over many images in the genres of photo Fine Art, Documentary in Congo, Advertising, Book publishing, and Hip Hop culture in the U.S. and abroad.

"THINK BEYOND OUR LIMITS , IDEAS & CREATION "

Interview

Tu te définis en autre comme Photographe Underground. As-tu pour objectif d’être le miroir de certains artistes encore inconnus ou mettre en image un milieu que beaucoup ne connaissent pas ?

"Underground".. oui et non, tu veux dire quoi par là ? L'underground est perçu comme une vague, une mode, une culture, bercée par le milieu Hip-Hop dès ses débuts dans des ambiances souterraines …. Aujourd'hui on peut affilier ce terme par les subways tels que Londres, Berlin etc. Mais en en règle générale, je positionne mon travail basé sur des captures qui sortent parfois de l'ordinaire comme des instants vécus de ma vie de manière illégale parfois (rires) . La plupart du temps c'est de l'instantané qui reflète un certain pouvoir libérateur… Honnêtement mon message à travers les images véhiculées peuvent sensibiliser certains regards ou parfois heurter ou gêner certaines personnes.. Je me prends pas la tête j'exprime simplement mon idée, ma vibe de mon époque ou d'un temps perdu afin de pouvoir marquer les esprits de chacun pour mieux appréhender demain.

Etre une jeune femme dans le milieu de la photographie et spécialement dans un contexte urbain, est-ce un avantage ou un désavantage ?

C'est kiff-kiff…. J'ai été source de beaucoup de convoitises et parfois dans le sens négatif ….

Ton travail dans différentes villes dans le monde traduit-il une envie de comparer celles-ci ? ou plutôt de tirer le meilleur de chaque endroit ?

L'idée de départ est de s'adapter à chaque mode de culture .. et ce qui m'excite le plus est d'élaborer un processus journalistique en images, en reflet avec la société car selon moi, la photographie véhicule tellement de messages qui peuvent être à la fois révélateurs et même politiques comme l'une de mes expositions « Brussels and New-York By night in Metropolitan » . J'ai réalisé à quel point il ne faut jamais sous-estimer le patrimoine d'une seule et unique ville….

Quel est ton meilleur et ton pire souvenir entant que Photographe ?

En commençant par le pire : à la veille d'un de mes voyages au soir je revenais d'un concert de Mos Def (alias Yasiin Bey) à Bruxelles en 2013, j'étais tellement sur-excitée de l'avoir vu en live que j'ai commencé à sauter partout dans la maison et j'ai écrasé mon objectif qui était dans ma suitcase résultat (objectif coincé) je n'ai plus du tout su le déboîter. Mon appareil n'était plus du tout opérationnel pour le lendemain jour-j .. j'ai fondu en larmes… Mon meilleur souvenir : Lorsque j'ai réalisé un grand shooting pour deux modèles, l'une d'elles a connu un statut notoire dans une agence de mode grâce au book que j'ai réalisé, en passant je remercie mes agents qui ont été à mes côtés durant toute cette préparation intense ''shout out '' to Mr Amelot et les twins De Medina, ils se reconnaîtront!

« Elle Magazine » te propose un contrat dont le montant dépasse tous tes plus beaux rêves mais demande en contrepartie d’oublier ce côté « underground ». Quelle décision prendras-tu ?

Je refuserai. À vrai dire c'est comme si littéralement on m’infligeait de composer une mélodie sans âme.

Ta technique a-t-elle été modifiée ces dernières années pour répondre aux nouvelles technologies dont les réseaux sociaux ?

Très franchement je me suis fait connaître assez banalement dans la RUE avec un carton écrit en Graffiti « Laux Jabbaz » et avec quelques photos Format A4 à "Central Park". après toutes ces années ce délire m'a été gratifiant par la suite. je me souviendrai de ce jour lorsque « Lili Lopez » artiste française résidente à New-York actuellement, m'a un soir interpellé dans une discothèque très obscure en plein cœur de Manhattan « Ah c'est donc toi Laux.. Laux Jabbaz ? Oh et ben c'est dingue un ami à moi m'a parlé de toi hier » .. Je vous avoue que interpellation m'a rendu tellement fière ! Comme quoi le pouvoir peut encore se trouver en rue. Pour revenir à new-tech et bien ouais c'est la nouvelle ère d'aujourd'hui pour faire le bruit (BUZZ) j'ai arrêté de publier autant de paperasses sur le net jusque quand j'ai retrouvé une de mes photos qui a atterri dans un site sans mon accord (nevermind) , je vis avec mais maintenant sous contrat. Cependant il y a "Instagram" et "Tumblr" qui m'ont fortement plu et ça m'a permis de développer un statut notoire pour ma première exposition à Brooklyn « The Living Gallery » en février 2016 et d'autres expositions solo ou collectives à Bruxelles durant plusieurs années. Je remercie également toutes les personnes à travers le monde qui m'ont sollicité et encouragé durant toute cette évolution « J- A Double B to the Z / Jabbaz» is never die »car c'est quelque part grâce à chacun d'entre vous, de toi à moi en sommes de nous tous de faire reconnaître un travail par la voie du silence et laissez sa notoriété faire le reste...

Comment peut-on bénéficier de tes services comme photographe ? Contacts professionnels ?

D'habitude je transmets ma carte de visite et les feedback se déroulent par e-mails pour une prise de rdv selon la demande du travail qui sera effectué ex : en studio , en reportage externe.. pour tout contact n'hésitez pas à visiter ma page Facebook ou mon compte Instagram - lauxjabbaz.

Clip

Liens